Club Mate

Vignette Club Mate

Comme les dieux de l’Olympe, les hackers possèdent leur propre nectar. En boire trois fois signifie l’aurore d’une douce addiction, murmure-t-on. Le liquide providentiel s’appelle Club-Mate (prononcez kloup maté) et est brassé à Münchsteinach, dans le nord de la Bavière. Des casiers traînent dans tous les hackerspaces, gagnant petit à petit l’Europe, et les antres à bidouille de Gand, Bruxelles ou Charleroi. Ce thé glacé au goût prononcé, légèrement âpre, brassé à partir de Yerba maté d’Amérique du Sud se distingue par sa faible teneur en sucre et son exceptionnel taux en caféine naturelle (20mg pour 100ml). Il se diffuse lentement dans le corps, empêchant ainsi au hacker d’avoir la tremblote tout en maintenant son éveil lors des longues nuits de codage. En Allemagne, la distribution du Club-Mate aurait débuté en 1924. Aujourd’hui, il est vendu comme un processus de goût acquis. « Vous vous y habituerez ! », dit le slogan.